Le système digestif : nausées, aphtes, diarrhées, constipation

Nausées et Vomissements


Plusieurs produits de chimiothérapie peuvent donner des nausées et des vomissements. Ils surviennent pendant l'administration du produit ou après, pouvant durer quelques jours.

A la perfusion de chimiothérapie on ajoute presque systématiquement des médicaments contre les nausées.

On vous prescrira aussi des médicaments que vous prendrez chez vous. Vous prendrez les médicaments contre les nausées chez vous en fonction des besoins.

Il y a 3 familles de médicaments contre les nausées :

  • Les « Sétrons » : Novaban 1/jour, ou Zofran 2/jour, ou Kytril 2/jour. Ce sont les plus puissants, mais ils peuvent induire une constipation et des maux de tête. Le Zofran et le Primpéran existent en suppositoires.
  • Une nouvelle classe de médicaments, « inhibiteurs de la neurokinine »: Emend 1 par jour en association avec un sétron et des corticoïdes. lls peuvent parfois être prescrits avec certains schémas de chimiothérapie.
  • Les médicaments « classiques » : Litican 1 à 6 par jour, ou Motilium 1 à 6 par jour, ou Primpéran 1 à 6 par jour, ou Vogalène 1 à 6 par jour. Ils peuvent être associés aux deux premières classes. Ils sont indiqués pour toute chimiothérapie, ce qui n'est pas forcément le cas des deux premières classes (qui sont plutôt indiquées en cas de chimiothérapie considérée comme modérément ou hautement émétisante).
  • Les corticoïdes : Medrol, Solu-Pred, Aacedixam. Vous respecterez la quantité prescrite par votre médecin. Les effets secondaires de la cortisone, connus et redoutés (gonflement, ostéoporose, cataracte,...), n'apparaissent pas ou très peu aux doses qui sont prescrites dans ce cas. Toutefois, en cas de diabète préexistant, votre sucre sanguin risque d'être fort déséquilibré. 


La tension nerveuse et l'anxiété peuvent aggraver les nausées. Pendant le traitement, occupez-vous, distrayez vous l'esprit par une activité que vous aimez (lecture, mots croisés, musique...). Parfois il est utile de prendre un calmant au moment de la chimiothérapie.

La chimiothérapie peut irriter l'estomac, provoquant une gastrite, qui elle aussi peut donner des nausées.

Si vous avez des nausées qui durent plus qu'une semaine, si vous avez des brûlures d'estomac ou des reflux acides, parlez en à votre médecin. Il vous prescrira un pansement gastrique (Maalox, Gaviscon,...) ou un médicament qui diminuera la production d'acide par l'estomac (Ranitidine, Oméprazole,...)

Pendant un traitement par chimiothérapie vous ne devez pas suivre un régime particulier. Il n'y a pas d'aliments défendus (sauf dans certains cas de maladies cancéreuses hématologiques). Parfois le goût peut être altéré. Si vous avez des nausées, prenez des petits repas légers avec des choses que vous aimez.


Aphtes

Pendant le traitement les gencives peuvent être fragilisées. Il est utile de prévenir les aphtes et de les traiter si elles apparaissent.

Quelques conseils pour assurer une bonne hygiène de la bouche et des dents :

  • Si les gencives deviennent sensibles, faites des bains de bouche avec un antiseptique (Isobétadine buccale, Hextril, Corsodyl,...) après tous les repas et au coucher. Diluez votre bain de bouche avec de l'eau s'il est trop irritant.
  • Brossez-vous les dents avec une brosse douce et un dentifrice peu irritant.
  • Evitez les aliments irritants : épices, citron, noix, alcool,...

Si vous avez des aphtes douloureuses, parlez-en avec votre médecin. Il vous prescrira un bain de bouche supplémentaire avec du bicarbonate, un anesthésique local et éventuellement un médicament contre les mycoses. Il est utile de retirer un dentier pendant la nuit et quand on peut s'en passer pendant la journée.

Diarrhées

Certains traitements peuvent occasionner des diarrhées. Si c'est le cas buvez beaucoup de liquide pour remplacer ceux perdus par les diarrhées. Consommez des aliments pauvres en fibres (pâtes, riz, pain blanc, peler légumes et fruits).

Des diarrhées abondantes peuvent justifier la prescription d'antidiarrhéiques (Imodium, Barexal) à condition que le médecin ait exclu une origine infectieuse à la diarrhée. Attention, les probiotiques (Entérol, Perentérol,...) sont contre-indiqués en cas de chimiothérapie car ils contiennent (c'est leur principe d'action) des germes.

Constipation

Les médicaments contre les nausées, certains produits de chimiothérapie, les antidouleurs, le changement de mode de vie et d'alimentation peuvent être responsables de constipation.

Si vous êtes constipé, veillez à boire suffisamment, mangez des aliments riches en fibres et augmentez votre activité physique si possible.

On vous prescrira certains laxatifs (Movicol, Forlax, Duphalac, Lansoyl, Laxobéron...).

   

 

 
Powered By Step'in  

 

 
Sites partenaires